Printemps en mode confinement à la Bise

A la Bise, tous les bourgeons éclatent, les pommiers et pruniers sont en fleurs, les oiseaux chantent, les tulipes et les jonquilles ont sorti leurs plus belles robes pour célébrer l’arrivée du printemps !

C’est magnifique le printemps dans le Jura, mais malheureusement tous les séjours de vacances et week-end prévus en mars et avril ont été annulés, et nous attendons de voir l’évolution de la situation pour mai et juin. C’est un peu étrange de préparer les futurs séjours en étant dans l’incertitude de savoir si ils pourront vraiment avoir lieu. Mais on garde l’espoir, au moins pour cet été !
En attendant, nous travaillons beaucoup à l’extérieur afin que tout soit prêt lorsque les séjours reprendront : potager, semis, nettoyage du parc, entretien des bancs… Sylvain et Maurice ont amené les ânes dans un nouveau pré à Pupillin, il a fallu clôturer et protéger les arbres. Juju et Galopin ont l’air ravis dans leur nouvelle pâture ! Ils ont aussi enlevé les arbres qui étaient tombés au niveau de l’île aux lapins et les ont débités : on a une belle réserve de bois pour la cheminée !

Dans tout cela, nous n’oublions pas les familles et les personnes en grande précarité qui souffrent particulièrement du confinement, à cause de leurs conditions de vie très difficiles : logements trop petits et insalubres, ou sans logement, chômage, mauvaise santé qui s’ajoutent au stress ambiant. Le Mouvement ATD Quart Monde veut proclamer un « État d’urgence, État de solidarité, Tous mobilisés pour ne laisser personne de côté », afin de rester attentifs à tous. ATD Quart Monde est en train de réunir toutes les idées et les initiatives pour rester en lien et soutenir les personnes très précaires, les quartiers en difficultés, les personnes isolées. Si vous en connaissez, n’hésitez pas à nous les partager.
Nous conseillons aussi de lire le communiqué de presse d’ATD Quart-Monde France : https://www.atd-quartmonde.fr/coronavirus-double-peine-pour-les-plus-pauvres/

Retour sur l’AG de l’Association des Amis de la Bise

Le 29 février dernier, nous étions une cinquantaine dans la maison rénovée pour l’Assemblée Générale de l’association des Amis de la Bise.
Après un repas partagé très convivial, nous nous sommes réunis dans la grande salle pour faire un bilan de cette année écoulée et réfléchir à de nouvelles perspectives.

Une lettre de la maison de la Bise !
La maison de la Bise (bien aidée par Didier), a raconté à la première personne du singulier tous les travaux par lesquels elle est passée et tout ce qu’elle a vécu depuis 40 ans. Extrait de sa lettre : »Voilà de quoi est composée mon âme, en fait tout simplement de ce qu’on appelle l’humanité, la fraternité, l’attention à l’autre. Et je suis bien persuadée que ce n’est pas parce qu’on aura changé mon parquet ou la couleur de mes murs que cette âme là va disparaître !« 

Une année bien remplie pour les amis de la Bise
Michel nous a ensuite présenté tout ce que les amis de la Bise ont réalisé durant l’année 2019, notamment ce que nous avons vécu autour des chantiers partagés. Georgi, Abdoulaye et Laurent en ont joliment témoigné :
Georgi : « Nous avons rencontré Claude et Pierre et j’ai commencé à travailler bénévolement à la Bise on a fait plein de trucs : ramassage des pommes, jardin…) j’ai rencontré plein de monde qui m’ont aidé à m’adapter, La Bise c’est pas seulement une maison de vacances !!! »
Abdulaye : « Ce que j’ai vu à la Bise m’a beaucoup ému et aidé. Avant de venir à La Bise, je m’ennuyais trop. Ici j’ai rencontré plein de monde, Toutes ces rencontres m’ont beaucoup aidé. Je n’ai pas quitté mon pays par plaisir, mais par contrainte. Je vivais bien, puis à cause de la politique, j’ai dû quitter. Je ne regrette pas car j’ai découvert beaucoup de culture dont la culture française, Salinoise et de la Franche Comté. Je vous remercie chaque jour. Je suis très content d’être parmi vous. »
Laurent : « Les chantiers partagés c’est l’occasion de faire ensemble, d’aider ceux qu’on peut aider, un moyen de se remotiver, car dans la vie c’est pas toujours facile. Être avec d’autres qui ont les mêmes valeurs, passer de bons moments ensemble, ça nous regonfle ! »

Les amis à 100% pour les séjours de vacances
Nous avons aussi parlé de la reprise des séjours à la Bise. Il y a eu 4 séjours entre octobre et décembre 2019. Les amis de la Bise se sont investis pour repasser les draps, faire le ménage et les lits avant les séjours, faire des décorations de Noël, offrir des confitures, des légumes, des fleurs, des lapins et des bûches de Noël, animer des ateliers crochet, couture, bois, pâte à sel, fabrication de carnets, de foulards en soie, proposer des massages, de la réflexologie, des balades avec ou sans ânes, des soirées jeux coopératifs, guitare et chant, danse folklorique et fanfare. Tout cela pour redire que les amis de la Bise font partie intégrante des séjours : les vacances à la Bise n’auraient pas la même saveur sans eux !

Embarquement immédiat pour imaginer le futur de la Bise
Enfin Claude nous a fait monter dans le train sur la ligne des hirondelles ! A travers une fresque qu’il a dessinée, il a illustré les différents aspects importants du projet de la Bise : ne laisser personne sur le quai, partir en vacances, découvrir un territoire et ses habitants, être un maillon local, inspirer et être inspirés par d’autres, être un lieu d’expérimentation sociale, écologique, de la transition. Inspirés par cette présentation, nous nous sommes répartis en 3 groupes de réflexion autour des axes forts de la Bise :
La Bise, des vacances familiales pour tous.
La Bise, lieu d’expérimentation sociale et écologique de la transition.
La Bise et son rayonnement.
Les réflexions ressorties de ces groupes vont nous permettre de nous mettre en route pour imaginer et réaliser de nouveaux projets à la Bise !

Pour finir, le nouveau Conseil d’Administration a été voté, il est composé de Bernadette Boillon, Claude Chevassu, Didier Rigaud, Henryelle Chevassu, Laurent Chapeau, Maurice Etiévant, Michel Jacques, Michel Muret, Revérien Nyabyenda, Linda/Sylvain Lestien et Jean-Christophe Sarrot.

Et bien sûr nous avons clôturé avec le verre de l’amitié !
Merci à tous les amis présents.

Hebdo 39 a fait un article sur l’ AG que vous pourrez lire en cliquant sur ce lien : https://hebdo39.net/mesnay-la-bise-a-repris-ses-activites/

Les vacances à la Bise recommencent !

Après les belles journées d’inauguration des 20 et 21 septembre, nous avons continué la réinstallation de la Bise, avec l’aide de plusieurs amis. . Nous avons eu la visite de la commission de sécurité qui a donné son aval pour la réouverture officielle de la maison au public.

Les premiers séjours dans la maison rénovée
Nous avons vécu un beau premier séjour pendant les vacances de la Toussaint, avec 4 familles, dont 12 enfants de 2 à 10 ans. Quel plaisir de retrouver de la vie dans la maison ! Cette fois-ci les familles étaient toutes d’origine étrangère et nous ont dit à la fin du séjour :
« C’était l’intégration! On a appris comment ça marche en France. C’est la première fois que je vis des vacances, mes enfants étaient déjà partis et me racontaient des choses, maintenant je sais comment font les français! En rentrant ça va changer. On a si bien mangé, j’ai pris des recettes, les enfants me demandent si c’est vrai que je vais les faire… On est en France, on a le droit de s’intégrer. Y a des trucs de la banque alimentaire qu’on prenait pas car on connaissait pas, et en fait  c’est simple à cuisiner! »
« La France que je croyais trouver quand j’étais en RD Congo, c’est seulement dans les livres que je la trouvais. Là, on l’a vécue, on l’a connue la France ! Si vous rencontrez le ministre de la Culture ou un autre, il faut lui expliquer que c’est de ça qu’on a besoin pour connaître la France et s’intégrer : comment on mange, comment on travaille, comment on fait la fête… »

Du 6 au 13 novembre a eu lieu un séjour adultes avec 4 personnes, qui ont aussi beaucoup apprécié leurs vacances. Anne-Marie et Jean-Yves, qui sont venus faire la cuisine lors de ce séjour nous ont dit lors de l’évaluation : « Nous avons été touchés aussi par les amis de la Bise, qui ont vraiment l’esprit d’ATD.  Il faut prendre soin d’eux,  ils sont géniaux, épatants, des gens très spéciaux, c’est une richesse, c’est une chance pour les accueillis, mais aussi pour nous ! Tous extraordinaires !!!
« On était choqués par la maison en arrivant, on l’avait connue ancienne et avec beaucoup d’âme. Là elle est plus pratique et adaptée à sa fonction, elle est efficace ; donc y a pas à critiquer, et elle va prendre le l’âme au fil du temps, donc il n’y a pas de problèmes, même si au début on s’est  dit c’est pas possible ! »

Et du 4 au 11 décembre nous avons eu un séjour avec 11 adultes en partenariat avec Habitat et Humanisme.
Merci à tous ceux qui sont venus animer un atelier, faire du ménage, du repassage, faire les lits, fabriquer des placards, installer des distributeurs de savons etc.
Cela nous donne de la confiance pour continuer!

C’est Noël avant l’heure !
Nous avons aussi eu des beaux cadeaux ces derniers temps :
Hubert, cuisinier bénévole lors de certains séjours, a fait appel à la maison Garnier Thiébaut, qui fabrique du linge de maison dans les Vosges, et celle-ci nous a fait don de beaucoup de choses : belles nappes en coton enduit, oreillers, housses de couettes, draps housse, taies d’oreiller etc. c’était Noël avant l’heure à la Bise lorsque nous avons déballé tous les cartons ! Les nappes ont immédiatement trouvé leur place sur les tables de la salle à manger, les essuie-mains, des oreillers ont été changés dans la foulée. C’était un véritable encouragement pour nous tous de pouvoir accueillir les familles en grande précarité avec de belles couleurs et du matériel de qualité.

Un tandem offert quelques jours avant le premier séjour par Pierre, un ami de Bernadette,  a aussi servi tout de suite avec des mamans qui ne savaient pas faire du vélo et ont pu découvrir le bonheur du vélo.
Nous avons aussi accueilli 5 lapins qui sont venus remplir les clapiers grâce à Maurice et Marie-Jo. Les enfants du séjour sont allés les chercher à pied  et étaient ravis de les câliner !

Bonne nouvelle également : grâce au travail de Nathalie qui a monté tout le dossier, nous avons eu une dotation de 20 000 euros de la part de la fondation Denibam pour les aménagements intérieurs et la terrasse.

 Tchin-tchin !
Grâce aux chantiers partagés « pommes », nous avons maintenant 213 litres de délicieux jus de pommes à la cave, on va pouvoir trinquer pas mal de fois à la santé des courageux ramasseurs (même sous la pluie). Et nous avons eu de quoi faire des bonnes compotes, gâteaux aux pommes, crumble et autres pendant les séjours.

Les travaux continuent
Olivier poursuit le chantier de l’installation de la cheminée qui  va donner lieu à une belle collaboration avec les compagnons du devoir de Mouchard et l’école de production ECCOFOR à Dole. 
Olivier continue aussi à travailler sur le côté assainissement et eau potable. Il a reçu plusieurs entreprises, des devis sont en cours et des solutions innovantes et écologiques vont pouvoir être mises en place assez rapidement, on l’espère.
Une campagne de financement participatif sur le site les Petites Pierres est lancée pour permettre de supporter le coût de ces travaux. N’hésitez pas à diffuser l’appel à votre entourage en suivant ce lien . Tout les dons du mois de décembre seront triplés, c’est à dire que pour chaque 10 euros donnés, les Petites Pierres rajoutent 20 euros.

Dates des prochains séjours :
Du 23 au 30 décembre nous fêterons Noël avec 5 familles !
Les dates pour l’année 2020 sont disponibles, n’hésitez pas à nous les demander.

Merci à chacun pour votre engagement qui permet à la Bise de remplir sa mission : offrir le droit aux vacances aux plus exclus.

Une belle journée inaugurale

Un beau texte, lu en cette belle journée :

Mes vacances à la Bise

Je voudrais témoigner de mon séjour de vacances à la Bise. J’habitais Roubaix et j’ai été envoyé en vacances par Philippe un allié du Mouvement ATD QM.

C’était la première fois que je partais en vacances avec mes enfants. J’ai pris le train seule avec mes 5 enfants âgés de 11 mois à 10 ans et mes valises

A Paris quelqu’un m’attendais au train pour m’aider à changer de la gare du Nord à la gare de Lyon et en arrivant à Mouchard Jean-Michel , un accueillant est venu me chercher.

 Ce séjour a eu lieu il y a 27 ans, il m’a vraiment beaucoup marquée et je garde dans ma mémoire le prénom de chaque volontaire (Jean-Michel, Nicole, ….) , de chaque accueillant ( Cisco, Claire, Jean-Louis, Delphine, Ludovic…) mais aussi ceux des parents en vacances avec moi.

Je m’y suis sentie profondément bien, en famille, avec mes 5 enfants autour de moi.

La Bise est un lieu qui m’a permis de vivre en famille loin des problèmes très lourds que je portais dans mon quotidien.

J’ai été très touchée par le climat de joie qu’il y avait. C’est un lieu où j’ai découvert combien ce climat de joie a pu me faire du bien.

A la Bise j’ai fait la connaissance d’une famille qui venait avec ses deux enfants placés et ils ont pu se retrouver ensemble en vacances grâce à la Bise qui leur apportait tout son soutien pour que tout se passe bien. Je ne savais pas, avant de les connaitre, que des parents pouvaient être séparés de leurs enfants.

Pendant plusieurs années j’ai gardé des liens par courrier avec des accueillants, et actuellement je suis toujours en contact avec certaines personnes depuis 27 ans, il devenaient, pour moi, des nouveaux amis qui me comprenaient.

La Bise ? je pense c’est un lieu où on peut vivre heureux en famille et où on oublie nos souffrances. Au retour on ne se sent plus aussi seul on sait qu’il y a d’autres familles qui vivent des problèmes comme les miens et des amis qui pensent à nous.

La Bise est un endroit ou ont peu se retrouver, les volontaires sont là pour nous écouter, nous soutenir et nous faire oublier pendant le séjour nos souffrances et nos difficultés de la vie de tous les jours.

 Depuis ce séjour le Mouvement ATDQM est important dans ma vie

Malika

La Bise – inauguration et 40 ans

La Maison de Vacances familiales de La Bise a pour vocation d’accueillir en priorité des familles et des personnes qui sont confrontées à des précarités tellement importantes qu’elles n’envisagent même pas de partir quelques jours en vacances. Le vendredi 20 septembre de 16h à 18h (inauguration) et le samedi 21 septembre à partir de 10h, venez fêter avec nous les 40 ans de ce projet pilote d’ATD Quart Monde pour l’accès de tous aux vacances et aux loisirs.